DIY: La bannière scrabble



Hello j'espère que vous allez bien, de mon côté j'essaye de vous concocter au maximum des articles et des vidéos, mais je vous avoue que cette rentrée est particulièrement chargée avec l'écriture de mon mémoire. Heureusement ce n'est pas les idées qui me manquent, juste un peu de temps alors pour ce mois-ci, en partenariat avec La petite épicerie, j'ai réalisé une bannière scrabble avec des mots inspirants ! Le thème étant " Let's play" , j'ai tout de suite penser au scrabble, j'adore ce jeu que je ne trouve pas du tout obsolète, le tissus des épiciers m'a également beaucoup inspiré, donc c'est parti pour le tuto! 


C E   Q U 'I L    V O U S    F A U T   :

- le tissus carreau trop canon
- un posca de la couleur de votre choix
- une règle
- un crayon
- un calque
- une paire de ciseaux
-de la colle


É T A P E  1.
Reportez la longueur de votre suspension en bois sur le tissus, pour faire le même modèle que le mien, comptez 5 carreaux en largeur et 8 en longueur.
Pensez à ajouter 1cm de chaque côté pour les ourlets et pour glisser le tissus dans le bois.

Puis plier le tissus en deux pour la doublure, ça donnera un effet plus élégant et moins transparent.


É T A P E  2.
Coupez le tissus et pensez à faire l'ourlet, vous pouvez le coudre ou le coller à la colle forte, ça marche très bien.


É T A P E  3.
Sur un calque, composez vos mots, vous pouvez bien-sûr en choisir d'autres. Je vous avoue que j'ai pas mal écrit avant de trouver la bonne composition hihi.
Ensuite à vous d'écrire au posca, n'oubliez pas de rajouter les chiffres en petit pour l'effet scrabble.


É T A P E  4.
Ne dévissez pas totalement la structure en bois, car ce sera plus simple d'y glisser votre tissus.
Prenez le coin du tissus, mettez dans l'angle du bas puis remontez.
Il faut rajouter la petite languette pour pouvoir revisser et c'est terminer.


É T A P E  5.
Il ne vous reste plus qu'à accrocher votre bannière dans votre chambre et de penser à tous ces mots si ça ne va pas ou si vous avez besoin d'inspiration ! J'ai ajouté des photos de mes copines et quelques cartes dans les tons violet jaune :)


J'espère que ce diy vous a plu, si vous le reproduisez, n'hésitez pas à m'envoyer une photo ou à me taguer sur les réseaux sociaux. Et à très vite pour un nouvel article.

Belle semaine.
Amélie.

Hey poupée !


Les poupées, c'est le nom de ma collection coup de coeur de Soi Paris, dont je vous avais parlé dans l'article précédent. Aurélie et Julia ont tout de suite repéré le motif qui correspondait à mon univers et comment vous dire que j'étais conquise par ce motif girly, féminin et ultra pastel. Je reçois le foulard des poupées quelques jours plus tard dans un joli coffret vieux rose et je le mets direct dans ma valise pour Linz en Autriche.
Je vous parle bientôt de ce voyage scolaire très inspirant qui a d'ailleurs fait naître un look dans l'université ultra graphique de Linz shooté par ma copine Lucile !

Les prints story, c'est en traduction l'histoire de chaque imprimé, ici l'inspiration est née de photographie de danseuses et la création graphique en collage et dessin vectoriel. 
Comme vous le remarquez j'ai encore mon pantalon rose, je ne le quitte plus et je profite des derniers jours d'été pour le porter, une touche de blanc et de camel pour quand même annoncer l'arrivée de l'automne.


Danser, voler, être libérée , en violet, bleu, jaune et rose , les poupées me font penser à un moment de folie entres copines. Le foulard est parfait à porter, bien que je n'ai pas l'habitude d'en mettre, j'avais envie de laisser libre cour à mon imagination et le laisser suivre mes mouvements , un peu comme en danse. Et puis finalement il s'est accroché à mon sac camel préféré pour me suivre partout .





J'espère que ce look vous a plu, n'oubliez pas de profiter de -20% avec le code SOIPOURAMELIE jusqu'au 30 septembre. 
Merci à Aurélie et Julia pour leur confiance et leur créativité folle.

Belle soirée
Amélie


Signe Magazine




Signe magazine, c'est quoi ? C'est le projet d'Oriane et Léa, l'histoire d'un projet fait d'influenceurs et de jeunes créateurs par deux jeunes femmes incroyables. Oriane, je la vois encore en manaa ( notre très chère mise à niveaux en arts appliqués ) à expérimenter, à chercher ce qu'on allait faire plus tard, quelques années après elle me contacte pour son projet plein d'ambitions, j'adhère sans hésiter , c'est créatif, c'est pétillant. Léa, rédactrice en chef tient un joli site qui parle d'amour, des conseils, des citations!
Ce qu'on adore chez Signe Magazine: les photographes plein de talents, les textes de nos blogueurs et youtubeurs favoris, les inspirations modes et artistiques. Si vous n'avez pas encore découvert le  premier magazine vous pouvez l'acheter sur leur site.

Parlons un peu de ma mini contribution, après l'illustration de la carte d'Hong Kong pour As you like, j'avais envie de continuer de parler de cette ville quand Oriane m'a contactée pour parler de la mode asiatique, j'ai alors imaginé trois looks que j'ai adoré à HK.

Un grand merci à Oriane, Léa pour leur confiance et Mokhtar pour ce portrait !


Au mois de juillet, en parallèle à la finale de l'euro, c'était le grand lancement de Signe magazine dans les locaux d'Aufeminin, accompagnée de ma copine Samantha @fancymelody , on a découvert le magazine papier et des créateurs modes et food. Ma copine Lucile et Matthieu @matthieupellerinphotography capturaient les moments de cette super soirée, un premier lancement  de magazine audacieux et prometteur !


M E S   D É C O U V E R T E S   M O D E S 

S O I   P A R I S

Coup de coeur pour Soi Paris et les imprimés graphiques d'Aurélie et Julia, vous avez d'ailleurs une réduction de -20% avec le code SOIPOURAMELIE et un article look sera bientôt en ligne. Chaque motif a une histoire avec des inspirations artistiques originales.


M A I S O N    L E M O I N E

Maison Lemoine, c'est les collections éphémères de Claire, de jolis vêtements raffinés rose poudré pour 2016, mon oeil a tout de suite été attiré par la couleur et les matières. Des robes parfaites pour les grands événements, on craque !



Moi qui revenait d'Hong Kong, je ne pouvais qu'adhérer à ce concept, des collections basées sur des styles vestimentaires d'expatriés rencontrés sur la route des deux créatrices Marie-Charlotte et Pauline.

ainsi que le bow paris et ypsylone,  merci à funk veggie pour le super buffet et aux maquilleuses adorables.