#187 Est-ce que ça en valait la peine ?

12:42 Amélie Soutsamrane 2 Comments

 Est-ce que ça en valait la peine ? C'est la question que je n'arrête pas de me poser depuis un moment, ce sera un article long en écriture mais je ne savais pas vers qui me confier, mon blog est devenu une fenêtre sur mon univers, c'est un peu mon journal intime virtuel et j'en ai eu des journaux intimes : des carnets à cadenas, des carnets à dessiner, des classeurs même, des feuilles volantes, là où je pouvais écrire m'allait très bien.
Parfois ça m'amuse de relire des mots d'avant et de me rendre compte de cette écriture innocente que j'avais, et maintenant en prenant bien du recul sur ma vie d'étudiante, il y a beaucoup de regrets et de choses au conditionnel.


Alors est-ce que ça en valait la peine de travailler avec acharnement, est-ce que ça en valait la peine de se battre pour ne pas abandonner, est-ce que ça en valait la peine de ne plus dormir que 2 à 3h par nuit, est-ce que ça en valait la peine de faire tout ça pour un diplôme ? et pour une future formation qui reste encore incertaine... Est-ce que ça en valait la peine de tout donner pour perdre ce à quoi on tient le plus.

à côté de ça, en deux ans, j'ai perdu contact avec mes meilleurs amis, j'ai rencontré d'autres amis formidables, je me suis éloignées de mes amis d'enfance, j'ai retrouvé un ami que je n'avais pas vu depuis trois ans, mais j'ai aussi perdu un ami.
J'ai préféré travailler plutôt que de passer du temps avec mes proches et la communauté des réseaux sociaux, en l'occurrence vous, vous m'avez aidé, vous avez été là à me suivre dans ma vie quotidienne et pour ça mille mercis. Je tenais aussi ce blog dans l'idée de donner de mes nouvelles à mes proches en leur montrant ce que je fais, pour rester en contact avec eux, au final je pense que ça n'a pas trop marché. Que le virtuel reste virtuel et que quelques sms auraient été bien mieux, et si j'avais été présente aux événements, peut-être qu'aujourd'hui je ne regrettai pas de ne pas avoir vu cet ami qui est parti si tôt, tout ça parce que je travaillais mon projet de fin d'année.
Je n'ai jamais eu un million d'ami, ni été une fille populaire, avant j'étais souvent seule, la "sans-ami" , celle avec qui personne ne joue, puis j'ai rencontré les amis les plus merveilleux du monde et ça fait bientôt dix ans que nous nous suivons des classes du collège au lycée, nous avons grandi ensemble et avons tous pris des chemins différents depuis. 
On m'a souvent reproché d'être absente, de ne plus répondre aux messages, de ne jamais venir faire la fête, si bien que j'ai du rater la totalité des événements et des changements dans la vie de chacun. J'ai senti notre amitié menacée. Et c'est avec regret que je me demande si ça en valait la peine de travailler autant, j'aurai des excuses à faire, tellement d'excuses. Surtout des reproches, envers moi-même d'avoir été égoïste, de ne pas avoir profiter de ces moments, maintenant irrattrapables. Alors je vais essayer de chérir chaque instant, de ne rater aucune occasion de voir ceux que j'aime et c'est le conseil que je vous donnerai sans aucun doute.

à mes amis, à vous, 

2 commentaires:

  1. Je me reconnais tellement dans ce que tu dis. J'ai fait la même formation que toi et même un an après le BTS j'ai encore des doutes sur mon avenir. Idem pour l'éloignement avec mes amis, le fait d'être partie à l'étranger a creusé cet écart et certains ne le comprennent pas. Bref si incertaine que tu sois et si incertaine que je suis, il faut se dire qu'il n'est jamais trop tard pour dire aux gens qui nous sont chers qu'ils nous manquent et que nous voulons les revoir. Bon courage à toi, je te suis depuis un moment et je te trouve super !

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer